poèmes d'amour et d'amitié

  • Accueil
  • > Recherche : amour triste
  • Mes albums récents

    • Album : AMOUR
      <b>coeurenfolie.gif</b> <br />
  • Sondage

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
4 avril 2013

Petite ou grande résolution

Publié par poemesdisabelle dans Non classé

Petite est la vie mais si grande est son coeur.!!

Pourquoi avois si peur alors que c’est si facile d’aimer et de se laisser aller à l’unisson..

Pourquoi je suis si triste et si affolé à la fois et si heureuse et si effrayé parfois?…
Je ne sais plus si je dois AIMER  de nouveaux  ou de continuer d’avoir peur  et de perdre ce que je commence à construire, du moins de recommencer.

Ca fait peur de tout recommencer à chaque fois, si près du but des fois mais si déçu à la fois alors quoi penser de ça, de cette nouvelle relation présente?….
Me laisser aller me dis mon coeur et ma tête , alors là ma tête, elle ne sais plus ou elle en est.!

C’est grave quand même car trouver une personne qui s’occupe de vous et qui est présent mais avoir peur, POURQUOI dites moi?…..
Serais-ce l’AMOUR????

 

20 octobre 2010

Que s’est-il passé?

Publié par poemesdisabelle dans L'espoir

Depuis cette soirée quelque chose s’est passé et je suis triste de ne pouvoir rien faire car je sens de l’indifférence!
A moins que je ne me trompe, ce que j’espère car te perdre serai pour moi encore un échec, et je pourrai plus faire confiance à l’amour de nouveaux.
Alors je t’en prie ne me fais pas ca, je te le demande ne le fais pas, ne me rejette pas sinon mon coeur se brise.
Je suis triste à cet instant et je ne peux rien faire du tout sauf attendre, dans la souffrance et le désarroi, mais ma foi heureusement quelle est là, pour me donner toujours confiance et assurance.
Stp ne me quitte pas, viens me voir, rassure moi encore de ton amour pour moi et prouve moi encore et encore que tu m’aime…

20 octobre 2010

A la mémoire de mes bébés chats…

Publié par poemesdisabelle dans La vie sans toi

Mes bébés vous me manquez, vous ne pouvez pas vous imaginer!
Toi mon grisou je t’ai perdu un 18 mai de cette année et tu étais mon gros bébé que j’adorai tant.
Toi mon berlioz je t’ai perdu un 11 août aussi de cette année et je dois dire que c’était dur aussi de t’avoir perdu mon bébé.
Pourquoi la vie vous à fait disparaître?
Depuis que vous n’êtes plus dans ma vie, je me sens si vide et si seule lorsque je rentre à la maison parfois, je sens ce vide, car vous n’êtes plus là!
Je vous aimer si fort mes bébés d’amour, j’aimerai tant que vous soyez là à cette instant, vous entendre miauler et vous frotter contre moi, grimper sur mes genoux pour me faire un calin!
Petit mémoire pour vous mes amours que j’ai perdu et qui me donner tant d’amour et de tendresse dans ma vie, quelque fois si vide et si triste…

25 septembre 2009

L’Amour

Publié par poemesdisabelle dans Pensée réalisatrice

L’Amour existe !

Pourtant tu n’es pas là, tu n’es plus auprès de moi, pourquoi?

Tant d’années je t’attends!

Encore combien d’année je dois-je t’attendre?

Je suis si seule et désespérée!

Combien de temps encore?

Triste et désemparée, amener moi celui à qui je suis destinée svp…

24 septembre 2009

La beauté

Publié par poemesdisabelle dans Poèmes d'amour

La beauté!

Que veut dire ce mot d’après des milliards d’être humains?

La beauté c’est quelque chose d’inexplicable, d’incompréhensible, mais aussi de merveilleux et de triste!

Regarder devant soi, et regarder dans le coeur,c’est bien plus important que ce physique qui attire les jeunes de notre génération, et dont ils ne font aucune différence.

Ils ne le savent sûrement pas, mais s’il cessaient de voir les gens de l’extérieur, ils s’apercevraient de la réel splendeur vient de l’intérieur.

Que la vie nous donnent à tous la beauté qu’il faut savoir faire briller comme un joyau, dont il faut savoir prendre soin.

Tout le monde à une chance de trouver le grand amour, alors qu’attendez-vous? Foncez et ne pensez pas au physique!

24 septembre 2009

Alice aux pays des merveilles

Publié par poemesdisabelle dans L'espoir

Alice aux pays des merveilles, et pourquoi pas Sophie aux pays des rêves?

Elles souhaite si fort entrer derrière cette porte, comme la reine ou Mr Lapin.

Alors elle s’endort en souhaitant que ses songes la conduise dans cette contrée magique, pour s’y abandonner sans peur et sans reproche, car là-bas il n’y aura nul obstacle.

Petite Sophie s’est endormie et elle voit déjà ce merveilleux paysage d’amour et de couleurs, ainsi que ces milles senteurs.

Comme s’est beau ici , se dit-elle!

J’aimerai y rester et y vivre toute ma vie et ne jamais grandir, car ce pays est splendide!

Elle marche tout doucement, entend les petits oiseaux chanter puis remarque ces belles fleurs aux couleurs envoûtantes.

Elle croise un bébé biche qui s’appelle Zoé, qui demande à Sophie de l’aide.

La petite biche désire que Sophie l’aide à retrouver sa maman, disparu quelques jours auparavant.

Elle est si triste de son absence et ne comprend pas pourquoi sa maman l’a abandonné!

Sophie lui dit que si sa maman l’aimait, ce qui est sûre d’ailleurs, puisque l’amour d’un maman c’est sacré, elle n’avait aucune raison de l’abandonner.

Donc elle se mirent à parcourir ces jolis champs en gardant espoir de la retrouver.

-Maman Juliette, où es-tu? cria Zoé.

-Maman biche, où êtes-vous? criait la petite Sophie.

Puis elles entendîrent une petite voix qui s’approchait d’elles et qui avait de grandes chances de provenir du bois voisin, se dirent Sophie et Zoé!

Elles coururent jusqu’à que la voix qu’elles avaient entendu soit toute proche.

-Je suis là, venez m’aidez svp!

-Mais c’est la voix de Maman, dit Zoé! Trois petits pas plus loin, elle aperçut sa chère et tendre maman, est c’est avec stupeur qu’elle la vit coincée dans des branches, ne pouvant s’en détacher.

-Oh! maman, comme je suis heureuse de te revoir, j’ai eu si peur de ne jamais pouvoir de nouveaux te serrer contre mon coeur.

J’étais si triste et je pensai que tu m’avais abandonnée!

-Mais pourquoi ferai-je une telle chose? dit sa maman.

Tu sais que je t’aime et que je ne pourrais même pas penser une seule seconde vivre loin de toi, ma chérie!  Sophie étant contente d’avoir fait cette bonne action et se dit que ce sont les meilleurs années, celle où l’on est une petite fille! 

Remerciant milles fois la petite Sophie avant de s’éloigner, la maman biche lui dit qu’elle devait être  une petite vraiment extraordinaire, que cette petite Sophie était d’une gentillesse extrême de les avoir aidées ainsi.

-Soit bénie des dieux et qu’il te protègent jolie enfant, dit Juliette.

-Merci Madame biche, rétorqua Sophie, mais vous aussi vous avez eu beaucoup de chance d’avoir un enfant aussi remplie d’amour pour vous, soyez bénie également. Et voilà l’histoire de Sophie, d’une maman biche et de son bébé Zoé… 

 

17 avril 2008

Suzie et Théodore

Publié par poemesdisabelle dans Poèmes sur : l'Amour pour toujours

Tour à commencer il y à des années lumières sur une planètes, jusqu’à ce jour inconnu.
C’est l’histoire de deux orphelins privé d’amour.
Se trouvant côte à côte, avec pour unique lumière celle qui brille sur leurs oras.
Et pour seul bruit, celui de l’atmosphère.
Tout ce qu’ils désirent leur est offert, sauf ce dont ils aient le plus besoin: l’amour!
Sur l’antipode se trouve sûrement leur bonheur, mais encore ne faut-il pas se tromper!
Car l’amour véritable ne frappe qu’un seul fois!
Apolinne et Adéus sont de coutume à veiller sur leurs petits protégés.
Les guident vers le chemin de leur nouvelle et belle destinée bénéfique.
Par un splendide matin d’été d’où le soleil rayonne sur leurs petits visages, ces chérubins se promènent sur la plage de galets.
Main dans la main tandis qu’ils cherchent leur chemin, ces enfants qui errent comme des âmes en peine, trouveront bientôt ce halo de paix.
Ils ne le savent pas encore mais dans quelques heures, ils éprouveront de la joie et toute la tristesse de leur coeur disparaîtra.
Les anges gardiens s’approchèrent de Suzie et Théodore, et d’un coup de baguette magique, les enfants se retouvèrent sur terre!
Puis d’un coup d’éclair que lança Apolinne vers Suzie, elle se trouve en un instant dans les bras de son bien-aimé.
Puis d’un second coup d’éclair, elle fît pareil pour le jeune garçon, et se trouvant lui aussi en un instant à l’antipode.
A l’antipode de la terre, et ce dans les bras de sa bien-aimée.
Que l’amour soit bénéfique pour la belle Suzie et son prince, ainsi que pour Théodore et sa princesse!

6 avril 2008

Les anges et le linge blanc

Publié par poemesdisabelle dans Poèmes d'Anges

Un jour, une histoire!

Il était une fois aux pays des rêves où vivaient des anges tous vêtus de linge blanc et d’or.
Ces messagers de l’au delà qui survolent chaque petites têtes qu’ils protègent, ainsi que leur parent.
Surveillent les songes un peu turbulent et les transforment en un bel arc en ciel d’amour.
Ces petiots chérubins qui sont triste dans leur vie, amis sont si heureux quand il se retrouvent dans leur rêves.
Car là au moins pensent-ils, sont en sécurité…

6 avril 2008

L’amour

Publié par poemesdisabelle dans L'espoir

Je me sentait si abandonné de l’amour, et je me demandai souvent de là-haut on ne m’avait pas oublié!
Pourquoi être toujours aussi triste, et ne jamais en voir le bout du tunnel?
Une aide n’était pas trop demandé alors je me suis mise à prier, et mes désirs se sont exaucés.
Souvent dans ces prières, je désirai un homme à mes cotés et ce désir si fort d’être aimé!
A ce jour je ne peux affirmer être totalement heureuse, mais ce que je ressens au plus profond de mon coeur, c’est l’amour!
Car il m’est tombé dessus sans même y pensé.
Sil-te-plaît ange de l’amour, aide moi à le faire revenir pour de bon dans ma vie, c’est tout ce que j’aimerai voir exaucé!!!

26 mars 2008

Aimer

Publié par poemesdisabelle dans Poèmes d'amour

Aimer c’est :

Se contempler, s’adorer, se détester, se regarder dans les yeux, s’embrasser, s’enlacer, la naissance d’un enfant, le plaisir des yeux, pardonner, c’est l’alchimie de deux coeurs, l’aventure.

Savoir aider son prochain, dire la vérité sur une liaison, savoir  pardonner, se réconcilier, se séparer, se marier, l’amitié, l’amour, être présent, s’endormir l’un près de l’autre, appelé, la nuit à tes cotés.

S’aimer jusqu’au bout de la nuit, se dire « Adieu », la lumière de soi, ouvrir les yeux, s’admirer, se faire confiance, le partage de sens, la liberté, la joie de vivre, le soleil sur mes joues, ton regard plongé dans mes yeux, un brin de folie, se dépasser, rester à ses cotés quoi qu’il arrive.

Le printemps dans ton regard, ton sourire enjoué, tes yeux bleu, tes baisers si chaud sur mes lèvres, tes mains si douce, la gloire, ta douceur, pardonner une infidélité, ton coeur spacieux, 50 ans de mariage.

L’amitié, l’amour aveugle, les étoiles dans le ciel, tes mains qui me touche, attendre que tu reviennes, te désirer, vivre à tes cotés, la tristesse, les larmes, les joies, toujours, plainte de mon coeur, souffrir, être sensé, se parler, se mépriser.

La flèche de Cupidon, et surtout Toi!!!

28 septembre 2007

Robin des bois

Publié par poemesdisabelle dans Poèmes d'amour

Oh! Robin des bois, mon sauveur, celui qui alimente mon coeur.

Reviens à moi, reviens vers moi pour éclairer de nouveaux ma vie, qui est devenue si triste sans toi.

Viens redonner de la joie et du soleil à mon coeur, offrir de la bonne humeur car toi seul à le secret pour me rendre épanouie, très cher ami.

Robin des bois, robin des bois, viens me sauver, viens me délivrer de ma belle cage dorée, celle qui m’empêche de respirer!

Je t’attends mon robin, mon bien-aimé, celui que j’ai tant aimé et qui m’as délaissé il y a quelques années maintenant.

Comme le temps passe vite, mon amour!!!

Reviens Robin des Bois de mon coeur,

Jet’aime…

10 septembre 2007

Le blues

Publié par poemesdisabelle dans Poèmes sur: l'Amour triste

C’est le bues, il fait froid dehors et exactement comme dans mon coeur, mais, or cette froideur est égale à la tristesse qui m’envahit, malgré toute ma force! La patiente est toujours récompensé mais l’attente après l’être aimé, quelquefois la patiente s’épuise! Tu habites si près de moi mais hélas tu es si loin, malgré nos routes qui se croisent mais sans jamais s’en apercevoir… On dit souvent qu’avec le temps on oublie plus vite et que les douleurs s’effacent, mais ce n’est pas mon cas car je souffre toujours de ton absence. J’aurai tant aimé faire parti de ta vie et de tes nuits, et il est vrai que ce n’était pas facile de conquérir ton coeur, car il est était déjà pris ailleurs, malgré toutes me preuves d’amour pour toi!!! Si tu ne désires plus me donner une partie de toi, je te souhaite d’être heureux là ou le courant voudra bien t’emporter, et je l’espère vers l’amour qui te mérites.

9832014481.jpg

6 septembre 2007

ADIEU

Publié par poemesdisabelle dans Au revoir mon ami

Quand le vent souffle, mon coeur perd de sa chaleur. Laideur est la couleur su ciel, car il est sombre!

Il faut même parfois insister pour y apercevoir la tristesse et le désespoir de pouvoir te revoir.

Toi qui es parti et qui m’a laissé , délaissé, et tant blessé!

ADIEU mon amour, mon ami, celui qui avait rempli mon coeur et ma vie!!!

coeur044.gif ADIEU……..

4 septembre 2007

Tristesse

Publié par poemesdisabelle dans Poèmes sur: l'Amour triste

Je suis triste, si triste alors pourquoi ne viens-tu pas dans mes draps?

Parfois si moi même et parfois si moi dans ton toi.

Candice, belle Candice viens me donner un coup de pouce, toi qui sait comment on fait!

Vulnérable parfois et d’un coup de baguette tout s’envole, mais pourquoi tant de désarroi, dis-moi?

Pourquoi ne viens-tu pas m’aider pour gagner son coeur, si triste comme moi!

Je sais, c’est tout, on sait ces choses là!

Candice, aie, j’ai mal, viens me lancer ta flèche de l’amour, celle qui rend les gens amoureux!

Candice je t’en supplie aide moi stp, dis lui que je l’aime aussi, chuchote lui tout l’amour que j’ai au fond de mon coeur pour lui.

Merci candice d’aller lui chuchoter, chuchote toujours et encore, merci il en sera tellement ravi…

26 juin 2007

Une question sans réponse

Publié par poemesdisabelle dans Poèmes sur: l'Amour triste

C’est dans une journée toute simple ou tout a commencé! Il fût la fin de l’été, et la belle couleur de ses yeux! De la chaleur de mon coeur n’y était plus depuis longtemps, et biens des tourments étaient dans mon esprits. Ce jour de course et bavardage, n’allait plus durée car il était là, avait mis du temps pour arriver, mais il y était! De sa connaissance j’ai fait et de son amour, j’ai eu! Tendresse et gentillesse était ses plus belles qualitées et regarder son prochain à une forme différente des autres, ne pouvait pas lui reprocher! Pourtant à ce jour, parti de ma vie!!! Pourquoi, n’arrivais-je pas aà comprendre cette différence d’amour que nous avions l’un pour l’autre? Ce sentiment pourtant si fort et à la fois si glacé, me faisais perdre la réalité, et me retrouvais-je dans un pays qui n’étais pas le mien. Alors je me dis, réfléchi, prend la bonne décision, le bon chemin, et hop, je me décide, mais Paff, pas la bonne!!! Triste réalité dans le gouffre de la vérité, et voilà que tristesse sans suis! Et au jour d’aujourd’hui chacun et de son coté et moi pleur comme une triste fleur, qui aurai perdu toute ses pétales!!! L’amour fait super mal, alors faire attention aux paroles que l’on regrette par la suite, profit de la vie, car trop courte, et aimons nous les uns des autres, comme au Paradis!

27 avril 2007

ABANDON

Publié par poemesdisabelle dans Tristesse qui ne devrait pas être!

Je me sens si abandonné, rejeté de la société, que je désirerai que l’homme qui rempli mes rêves, se manifeste dans ma vie.

Qu’il soit comme je le désire, avec toutes ses bonnes et mauvaises partis que dieux à créer. L’amour est la seul raison à ces maux, qui me rendent si triste et si seule parfois. L’amour, l’amour, toujours l’amour.

Mais j’espère un jour!!!

24 avril 2007

COEUR BLESSEEEEEEEEEEE

Publié par poemesdisabelle dans Poèmes sur: l'Amour triste

Que l’amour fait mal, très mal et souvent on pleurs sur son triste sort!

Doit-on accepter sans rien dire ou souffrir dans son coin, à pleurnicher comme un vrai BéBé? Pleurer c’est trop chiant, souffrir ça fait trop mal, et surtout se faire prendre pour une grosse conne, alors là c’est bien pire!

Vous pourrez lire ci-dessous mon poème sur une fille qui en a marre de l’amour!

 

 

Je souffre, je pleurs, je suis si triste d’être abandonné par la société Masculine!

Il faut que je réagisse car je tombe, je m’enfonce vers les profondeurs des abîmes de la noirceurs de mon coeur.

C’est un coeur qui se meurt, qui change de couleur à chaque saison, parce qu’on l’a frappé si souvent, qu’il s’écaille, se fêle, se brise en milles morceaux.

L’amour c’est la solution à ces problèmes de coeur mais comment faire pour retrouver ce sourire, cette joie quand on a perdu le mode d’emploi? Je ne souhaite plus souffrir alors c’est pour cela que je m’interdit à ce jour d’aimer ou d’être aimé, car des dégâts après s’en suit…

Plus de douleurs, plus de souffrance, et une partie de sa vie seule et pas triste et plus de pleurs! Dans tout ça, certaine chose je ne pense pas mais, mon coeur lui, OUI!

Alors je les suis et comme ça je n’attend plus personne, car de toute façon personne n’allait venir alors…

Peut-être que si ma dicte ma conscience en ce moment, mais moi je ne sais plus en j’en suis, que dois-je penser de tout ça dites moi?

Quelqu’un peut-il m’aider?

Maxalexis33 |
Réaction Chimique |
بصمات |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ECRIRE ET VIVRE
| Sorti de ma plume
| écrire@2